Point de rupture 5
Point de rupture 6 et 7
Point de rupture 8
Point de rupture 9
Point de rupture 10
Chaire de recherche du Canada en

Histoire du droit civil au Québec
à l’époque contemporaine

(19e et 20e siècles)

Le titulaire

Thierry Nootens est professeur titulaire au Département des sciences humaines de l’UQTR et membre du Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIEQ). Il a entrepris ses études doctorales en tant que boursier de la Reine du CRSH, distinction attribuée au meilleur candidat au doctorat en études canadiennes dans une université canadienne. Très tôt intéressé par les échanges internationaux, il a réalisé sa thèse dans le cadre d’une entente de cotutelle réunissant l’UQAM et l’Université d’Angers (France).

Cette thèse, intitulée Fous, prodigues et ivrognes: internormativité et déviance à Montréal au 19e siècle, a consisté en une analyse des procédures judiciaires d’interdiction (retrait de la capacité civile d’individus jugés incapables). Elle s’est méritée deux prix: celui de la meilleure thèse de l’Académie des grands Montréalais dans le domaine des sciences humaines et sociales, arts et lettres, de même que le prix de cotutelle de thèse Québec-France offert conjointement par le ministère des Relations internationales du Québec et le Consulat général de France à Québec. Le livre tiré de ce travail, publié par McGill-Queen’s University Press, a remporté le prix Michel-Brunet de l’Institut d’histoire de l’Amérique française en tant que meilleur ouvrage d’histoire réalisé par un chercheur de moins de 35 ans. Il lui a aussi permis d’être finaliste pour le prix Jean-Charles-Falardeau de la Fédération canadienne des sciences humaines.

Son doctorat complété, Thierry Nootens a été gratifié de trois bourses postdoctorales (Centre international de criminologie comparée de l’Université de Montréal, FRQSC et CRSH). Il s’est alors penché sur les effets sociologiques des héritages.

Après son entrée en poste en 2007 à l’UQTR, le FRQSC lui a accordé en 2009 une subvention à titre de nouveau professeur-chercheur pour son projet «Patrimoine, droit et familles possédantes au Québec, 1900-1980». Le CRSH a pris le relais en 2011 pour son projet «La naissance du Canada juridique moderne: le cas du district judiciaire de Trois-Rivières (Québec), 1850-1950». Depuis 2013, il est cochercheur dans le cadre d’un autre projet subventionné par le CRSH, soit «Familles, droit et justice au Québec, 1840-1920».